La décrue du lac de Neuchâtel se poursuit, mais les précipitations attendues ce week-end conduisent à la prudence et à la vigilance. Au fur et à mesure que l’eau se retire, on découvre l’impact des inondations sur les infrastructures touchées mais aussi le patrimoine naturel. De gros travaux de remise en état sont en cours par les équipes de la Ville, avec le soutien bienvenu de la Protection civile. Au total, ce sont 100 m3 de déchets qui ont été évacués.

Avant de permettre au public de retrouver l’intégralité des rives du lac, il convient de s’assurer que la sécurité des promeneurs et des usagers est garantie. Dans l’évaluation des risques, le principe de précaution prévaut, tant l’ampleur exceptionnelle de la crue ne permet pas de se référer à des épisodes passés. Les arbres présentent le double danger suivant : leurs racines ont été déstabilisées par les infiltrations d’eau, le vent est susceptible de les faire tomber intégralement ou de projeter des branches à terre. Grâce à des entreprises spécialisées, le Service des travaux et de l’environnement vérifie quelles zones pourront être progressivement rendues au public, au mieux dans le courant de la semaine prochaine. Quant à la plage, durement impactée, elle est peu à peu débarrassée des branchages et autres objets charriés par la montée des eaux. Dès lors, même si l’eau s’est retirée, il faut strictement respecter les balisages de sécurité, et ne pas s’aventurer dans les endroits qui présentent encore des risques non visibles à l’œil nu. En conséquence, l’accès aux bords du lac reste interdit pour ce week-end et jusqu’au 2 août.  

L’appréciation des impacts financiers de cette crue est en cours. Une première réunion s’est tenue ce mercredi 28 juillet avec les victimes des inondations, sous la présidence du Municipal de la sécurité publique Christian Weiler. Les personnes conviées ont apprécié ce contact direct avec les services de la Ville et le représentant de l’ECA, qui ont pu répondre à leurs questions. Le délégué à l’économie, Guillaume Abetel, sera leur référent. La Municipalité se prononcera ultérieurement sur l’aide qu’elle entend apporter aux sinistrés.

Rendus impraticables au trafic routier par la montée des eaux pendant plusieurs jours, les axes suivants sont à nouveau ouverts :

- La rue de l’Ancien Stand

- Le Chemin de la Plage (ouvert en bidirectionnel)

- Le Chemin des Grèves de Clendy (ouvert en sens normal de circulation soit av. des Sports en direction de la plage)

- Le Chemin des Iris (ouvert jusqu’au camping)

- La Rue des Cygnes (ouverte au trafic de mobilité douce)

Endommagée par les flots, la passerelle des iris reste fermée aux véhicules, qui doivent suivre les indications de déviation pour accéder à cette zone. Les piétons peuvent toutefois emprunter la passerelle.

La consigne d’économiser l’eau reste valable aussi longtemps que le système ne s’est pas totalement stabilisé.

La qualité des eaux de la piscine fait l’objet de vérification par les services cantonaux compétents. Une réouverture est envisageable dans le courant de la semaine prochaine, mais cela doit être encore confirmé.

La baignade dans le lac reste interdite par la Municipalité, la qualité de l’eau présente toujours un risque de santé publique. La navigation ayant été autorisée de jour par le Conseil d’Etat vaudois, la Ville rappelle que l’accès aux embarcations reste compliqué et difficile à ce stade, et invite les navigateurs à se montrer prudents.

Les activités prévues dans la zone des rives du lac, notamment le 1er août, ont été déplacées. Le site de la Ville comme sa page facebook renseignent la population sur ces changements de lieu.

La Municipalité d’Yverdon-les-Bains exprime sa gratitude envers toutes les personnes engagées dans la gestion de cette crue exceptionnelle. Leur professionnalisme comme leur capacité d’anticipation ont permis autant que possible de limiter les dégâts. La Municipalité remercie la population pour sa patience et pour son respect bienveillant des consignes d’urgence qu’elle a communiquées depuis le 16 juillet.

Publié le par :

Actualités

Newsletter

Newsletter
Le lien a été copié !

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?