Timelapse

 


Images de synthèse


Le projet

La parcelle n°2228, dite « Derrière les Ateliers », est située dans un triangle formé par le chemin du Séchoir, l’avenue de l’Hippodrome et la rue de l’Arsenal. Achetée originellement au XIXème siècle par la Commune, puis cédée au Canton, elle a été utilisée de 1910 à 1999 pour les besoins de l’Armée suisse.

En 2001, la Ville, qui est propriétaire de la parcelle voisine (n°2227), prend acte de la volonté du Canton de vendre la parcelle n°2228 et décide de débuter des discussions en vue d’un rachat.

Celle-ci est alors utilisée pour différents usages provisoires, notamment l’organisation du Comptoir du Nord Vaudois ou du stockage, certains perdurant à ce jour.

Le Conseil communal valide l’achat de la parcelle des Anciens Arsenaux par la Ville, en vue de réaliser une zone d’utilité publique, visant à accueillir un nouveau bâtiment scolaire d’envergure et l’extension de la caserne du Service d’Incendie et Secours du Nord vaudois (SDIS) et de la Police Nord Vaudois (PNV).

De plus, ce secteur est idéalement situé en bordure du Parc des Rives du Lac et permet de favoriser ou de prévoir des affectations qui pourront animer et faire vivre ce dernier. La parcelle se situe également au cœur du secteur Gare-Lac dont le développement doit permettre, petit à petit, la réalisation d’un nouveau quartier et le déplacement du centre de gravité de la ville en direction du lac.

La création du bâtiment scolaire et l’extension de la caserne s’inscrivent donc dans un ambitieux projet de restructuration de tout un secteur de la ville.

Le 26 juin 2014, le Conseil communal vote le crédit d’étude pour la construction d’un collège secondaire et l’extension de la caserne. Le concours d’architecture est lancé fin 2014.

Au printemps 2015, 32 groupements déposent un dossier complet et le jury, regroupant tant des utilisateurs que des politiques ou des professionnels, sélectionne le projet « Collégial » du bureau d’architectes Pont 12. Celui-ci se veut à la fois extrêmement compact dans sa construction et très convivial dans sa future vie intérieure. La partie scolaire vit entièrement autour d’un grand atrium central, alors que l’extension de la caserne vient se placer en face de celle-ci, créant ainsi une cour presque privative pour les pompiers.

Le choix de réaliser les différents éléments du projet en deux bâtiments distincts, plutôt que dans un bâtiment multifonctionnel, s’impose notamment de par la possibilité qu’il offre de pouvoir prendre en compte les contraintes des objets selon leurs logiques propres. Il permet également d’éviter des conflits d’usages trop forts entre les deux entités.

C’est en collaboration avec les futurs utilisateurs ainsi que les services de la Ville concernés que les mandataires développent ensuite le projet. Les différents bâtiments sont mis à l’enquête publique le 22 juillet 2016 et le permis de construire est accordé le 1er novembre de la même année.

Les travaux de démolition ont lieu entre janvier et mars 2017 ; les travaux préparatoires en avril 2017 avec notamment les fouilles en vue des fondations. Les travaux de construction des bâtiments doivent s’étendre entre juillet 2017 et août 2019, pour une inauguration à l’occasion de la rentrée des classes le 26 août 2019.

Le Collège des Rives est la première réalisation concrète du quartier Gare-Lac. Il se présente comme un îlot urbain, suivant l’intention du Plan directeur localisé Gare-Lac et s’y intégrant parfaitement. Un grand parvis se trouve à l’entrée du bâtiment et remplit le rôle de cour de récréation. L’expression de la façade est sobre et urbaine. Elle fait référence au passé industriel et artisanal du lieu par ses larges ouvertures et sa simplicité. Le projet reprend les gabarits et les hauteurs du futur quartier Gare-Lac, tout en dialoguant avec les halles des Ateliers CFF voisins.

Le projet se structure autour d’un grand atrium central, lieu de rassemblement et de circulation pour l’ensemble des élèves et enseignants, espace public intérieur et hall symbolique. Ainsi, ce projet offre une grande unité de lieu au collège, à l’opposé du fonctionnement actuel de l’établissement F.B. de Felice, éclaté à travers la ville. Ce changement radical est une grande opportunité pour la vie de l’école autant qu’une simplification radicale du quotidien des élèves et enseignants.

La structure et les murs du bâtiment sont en béton, les aménagements et le mobilier en bois, la façade utilise un crépi minéral naturel. L’objectif est de réaliser un équipement public d’importance, représentant à la fois sobrement mais aussi de manière appuyée l’investissement de la Ville dans l’éducation et les services publics.

Le bâtiment est au cœur du secteur Gare-Lac et ses usagers pourront profiter des installations publiques de la zone :

  • à l’ouest, la grande aula et salle de spectacle de la Marive
  • au nord, les installations sportives extérieurs (Stade USY et autres), sans compter le grand parc et le bord du lac
  • à l’est, des infrastructures sportives intérieures majeures (piscine et patinoire)
  • au sud, une bibliothèque et un centre culturel, dans le cadre de la réalisation future du Front-Gare (bâtiment multifonctionnel)

Les cours d’éducation physique et sportive seront donnés dans le cadre d’une salle de gymnastique triple au cœur du bâtiment (sans déplacement pour les élèves), laquelle sera mise à disposition des sociétés locales en soirée. Certaines heures de gym seront également dispensés dans la salle de sport de la Marive (les élèves de l’Etablissement F.B. de Felice y vont déjà). De plus, les équipements extérieurs du Parc des Rives et du stade d’athlétisme de l’USY seront également utilisés, afin de remplir l’entier des besoins d’enseignement. Ainsi, les élèves et leurs professeurs disposeront d’excellentes conditions-cadre pour les activités sportives, à proximité immédiate du reste des salles de cours.

Le nouveau bâtiment est réalisé pour accueillir pompiers et véhicules du Service de défense d’incendie et secours du Nord vaudois (SDIS) et l'unité technique de la Police Nord Vaudois (PNV). Il est à envisager comme une extension de la caserne existante. En ce sens, il fonctionne comme un ensemble avec celle-ci, avec la rue du Séchoir comme espace central. L’implantation du projet est celle retenue au moment du concours. Elle reprend les alignements et principes urbanistiques existants (caserne notamment) et à venir (Plan directeur localisé Gare-Lac).

Le volume est sobre et optimisé. Il cherche à remplir ses nombreuses tâches, sans être monumental ou ostentatoire. Le but est de répondre à un ensemble de besoins concrets des collaborateurs du SDIS Nord vaudois et de la PNV. En ce sens, il est un bâtiment public pensé pour une utilisation rationnelle et efficace.

Le projet se décompose en trois parties : un volume chauffé au sud, accueillant notamment les salles de conférence, la salle d’entraînement physique, l’atelier de sérigraphie ou des bureaux, une halle tempérée contenant des garages, des ateliers et un tunnel de rétablissement pour les véhicules et enfin des surfaces extérieures clôturées pour stocker différents éléments.

La façade de la nouvelle caserne sera constituée d’un bardage en métal, reliant les différentes parties et unifiant son expression, afin de lui donner une image unitaire.

Démolition des Anciens Arsenaux Dès Janvier 2017
Adjudication entreprise générale pour le collège Mars 2017
Début travaux spéciaux Avril 2017
Début des travaux de construction du collège Juillet 2017
Adjudication entreprise générale pour la caserne Septembre 2017
Début des travaux de construction de la caserne Juillet 2018
Fin des travaux du collège et de la caserne Août 2019
Emménagement Du 2 au 19 Août 2019
Rentrée scolaire 26 Août 2019
Contact
Service des bâtiments
  • Av. des Sports 14, 3ème étage
    Case postale 1257
    CH-1401 Yverdon-les-Bains

  • Lundi au vendredi

    07h30 - 12h00 et 13h30 - 17h00

Votre référent(e)

Guy Corbaz
Tél : +41 (0)24 423 62 85
gco(at)ylb.ch

Le lien a été copié !

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?